Biographie Acteurs de PB suite

Hélène ROLLES SUITE ! :

 

 

Mais en 1989, Jean-Luc Azoulay, persuadé du talent d'Hélène, lui écrit son premier album. Cet album est d’ailleurs dédié à Marie-Anaïs, sa nièce. Mais le succès de cet album n'est pas exeptionnel.

Elle fait ses premiers pas dans la comédie en participant aux émissions quotidiennes du club Dorothée où Hélène dait ses premières apparitions dans Pas de pitié pour les croissants !.
En 1991, elle devient la grande sœur de Justine (Camille Raymond) dans Premiers Baisers. Et an après, devant le succès de son personnage, elle devient l’héroïne de la série dérivée de premiers baisers : Hélène et les garçons. Interprète du générique de la série à succès sa carrière monte en flèche. De plus avec Je m’appelle HélènePeut-être qu’en septembre… Hélène vend des milliers de disques et enchaîne les concerts au Zénith et à Bercy. Hélène, à partir de 1996, décide de prendre du recul et abandonne sa bande de copains du miracle de l’amour (la suite d’Hélène et les garçons) en 1997. Elle sort un dernier albumHélène 97  d’où est extrait " A force de solitude " mais cet album est très peu médiatisé donc méconnu du public.

Hélène prend une pause pendant 3 ans, pendant lesquels elle est allée entre autre en Russie.

Après ces 3 années, elle revient dans le troisième volet de "Hélène et les garçons" rebaptisé les vacances de l’amour. Elle tourne également dans le film Exit, d'Olivier Mégaton présenté au festival de Cannes 2000, où elle a un petit rôle.

Premier signe d’Hélène en 2001 :
Fin 2001, Hélène rend hommage à Georges Brassens pour l'anniversaire de sa disparition, elle travaille sur un single intitulé "Mala reputacion" comprenant des reprises sur des arrangements salsa orchestrés par Fred Quarato, saxophoniste passionné par Brassens depuis des années. Hélène offre le clin d'œil d'une artiste à un auteur-compositeur qu'elle a toujours apprécié et écouté en interprétant 3 titres "la mauvaise réputation", "les copains d'abord" et "la chasse aux papillons". Selon elle, "la mauvaise réputation" correspond bien à sa réputation auprès des professionnels... Ce projet, qui n'aboutira pas, lui vaudra tout de même plusieurs télé, notamment dans "Ya un début à tout" où elle nous parle d'un prochain album...

Le grand retour d’Hélène en 2003 :
En février 2003 sort le dernier single d’Hélène "Que du vent". Uniquement disponible sur Internet, Hélène fait alors parler à la télévision (dans "On a tout essayé", "Sans aucun doute", "Tubes d'un jour, tubes de toujours", "Le plus grand cabaret du monde"…) et à la radio (avec Jean-Marc Morandini sur RMC et dans "les grosses têtes" sur RTL).

 

Alors qu'on restait sans nouvelle depuis longtemps, on retrouve Hélène, le 5 février 2005, en route pour l'aventure de la "1ère compagnie", émission de TF1.

Le 29/03/06, lors de l'émission "Ca se discute" dont le thème est " Stars d'un jour, y a-t-il une vie après la célébrité ?", Jean-Luc Delarue annonce qu'Hélène vit à l'étranger.

En juin 2006, elle déclare sur "Radio synergie" préparer une tournée en Chine. Elle explique également que son septième album "Tourner" n'est toujours pas paru à l'heure actuelle - alors qu'il est prêt depuis 2003 - faute de trouver un accord avec sa maison de disques.

Invitée par l'équipe de Michel Drucker pour l'émission "Vivement dimanche" consacrée à Dorothée en novembre 2007, elle a décliné l'offre.

Début 2008: Hélène n'a toujours pas fait de tournée en Chine mais il semblerait qu'elle n'en a pas abandonné le projet. 

Ensuite, Hélène serait revenue vivre au Mans, sa ville natale, avec son compagnon et sa fille. Elle y aurait ouvert un restaurant (à Savigné l'Evêque).

En 2010, Hélène reprend le tournage de la série "Les Vacances de L'Amour", avec ses acolytes Patrick PuydebatLaure Guibert et Phillipe Vasseur. La série ne se déroulera plus dans les îles mais à Paris et ses alentours et sera diffusée sur IDF1.

 

 

REBECCA DREYFUS

 

Rebecca Dreyfus incarna Debbie dans premiers baisers (épisodes 74 à 149 )

Petite fille, Rebecca hésitait entre plusieurs métiers. Elle a d'abord voulu être infirmière. Cette idée l'a vite quittée, elle en avait trouvé une bien meilleure : elle serait actrice ! Mais pas dans n'importe quels films.
Des films d'amour sinon rien. Tout simplement parce qu'elle voulait être embrassée !
Comme Scarlett O'Hara dans "Autant en emporte le vent". Pour son premier rôle, Rebecca est donc comblée.

 

 

 

En devenant l'une des héroïnes de "Premiers Baisers", elle ne pouvait pas tomber mieux !
"Lorsque j'ai été choisie pour interpréter le rôle de Debbie, j'ai repensé à mes désirs de petite fille et j'ai trouvé la  coïncidence assez drôle ! Je suis vraiment aux anges !" Rebecca regrette simplement que Debbie soit un peu trop sage et trop sérieuse. "C'est vrai. Debbie manque un tout petit peu de fantaisie. Elle est rangée,

 

 

 

 

 

obéissante. Elle aide tout le monde car au moindre problème, ses amis ont compris qu'elle répondait toujours présente pour leur venir en aide. C'est plus qu'une confidente, c'est une sainte !", s'amuse Rebecca qui avoue être beaucoup plus rigolarde et nettement moins sérieuse.

 


"Au début, j'ai eu un peu de mal puisque c'est mon premier vrai rôle.
J'ai appris à travailler vite, c'est tout. Enfin, le théâtre et le chant sont des passions. Je n'ai donc pas l'impression de travailler."
Quel talent !

Le théâtre, c'est sa passion. Depuis 1989, elle est inscrite à un cours d'art dramatique dans le quartier des artistes, Saint-Germain-des-Prés. Cette idée s'est imposée à elle comme ça, sans crier gare. "Quatorze ans est un âge où, je crois, on a envie de changer de peau, d'être quelqu'un d'autre. Pour satisfaire ce désir, j'ai trouvé que le théâtre était parfait car tout y est possible. Tout ce qui n'arrive pas dans la vie devient alors réalisable. Et c'est génial. On peut choisir qui on veut être. Puis, on apprend à connaître le personnage et on finit par lui ressembler pour être complètement lui-même." Rebecca, quand elle était petite, allait même jusqu'à fabriquer les costumes de ses "doubles", ses déguisements à elle.   Rebecca s'est aussi adonnée à la poterie, et au dessin. Et lorsqu'elle en a le temps, elle peint. La famille tient également beaucoup de place dans le coeur de Rebecca.

"A la maison, nous sommes cinq enfants, je suis la seconde. La dernière de mes soeurs m'amuse beaucoup, surtout quand elle regarde "Premiers Baisers". Elle n'arrive pas à comprendre que je puisse être à la fois à la télé et assise à côté d'elle sur le canapé !" 

 


Si une homonyme a produit et réalisé des documentaires aux Etats-Unis (comme Stolen en 2005), Rebecca - Debbie - Dreyfus, elle, vit en France avec son mari préfet et ses deux petites filles auxquelles elle se consacre.

Rebecca a prêté sa voix à Esmeralda dans "Le Bossu de Notre-Dame" de Walt-Disney, ainsi qu'au personnage de la bergère dans la version française de "Toy Story 1".

 

 

 

 

Elle donne à présent des cours de théâtre à des enfants dans le 6ème arrondissement de Paris.

 

Bruno Le Millin


Bruno est connu pour avoir joué le rôle de Mr Girard, le papa de Justine et d'Hélène (alias Camille Raymond et Hélène Rollès), dans la série "Premiers baisers".

C'est en 1991, dans un épisode de "Salut les Musclés", qu'il avait tenu pour la première fois le rôle de Monsieur Girard. Il venait avec sa femme et sa fille Hélène chercher son autre fille, Justine, qu'il avait confiée à son frère Framboisier et ses autres amis Musclés.

Il est également apparu dans un épisode des "Vacances de l'amour", mais dans un autre rôle que celui du père d'Hélène !

Auparavant, Bruno avait scénarisé des épisodes des séries "Tribunal" et "Maguy". Il avait d'ailleurs joué dans quelques épisodes de "Maguy" le rôle du voisin des Boissier.

 

 

 

On avait pu le découvrir dans "Le petit théâtre de Bouvard". Il y arborait une moustache et revendiquait son cheveu sur la langue.

 

En 1995, il co-écrit avec le chanteur les paroles de l'album de Christophe Rippert, "Juste ces mots".

Bruno Le Millin a joué en 2005 dans un épisode de "Commissaire Moulin" et se serait remis à écrire des scénarios pour des projets, non encore réalisés.

En 2006, il joue une nouvelle fois dans le série "Commissaire Moulin" : il y incarne le commandant Chartron dans l'épisode intitulé "La promesse".

Il incarne un médecin dans le dernier épisode de la saga de l'été 2006 de TF1 "Le Maître du Zodiaque".

 

 

 

Bruno Le Millin fait également une courte appartition dans le feuilleton "Comissaire Cordier" où il incarne le présentateur d'une émission culinaire.

Dans un épisode de la seconde saison de "Section de Recherches" sur TF1, il se glisse dans la peau de l'entraîneur d'un jeune sportif de haut niveau.

 

 

 

Pendant l'hiver 2007/2008, on peut entendre sa voix sur la chaîne câblée "Animaux" car il est doubleur du documentaire "Les soigneurs du Zoo".

En 2008, il incarne un policier dans le film "Un vrai papa Noël".

On le retrouve à la télé dans deux spots publicitaires : un pour une compagnie d'assurance, et un autre pour la RATP.

En 2009, il incarne à nouveau un policier, le Commissaire Charvin, dans le téléfilm "Jamais deux sans trois", diffusé sur France 3.

 


1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×